Temps de réflexion

Quand on analyse une position, il est de coutume de dire qu’on est plus lucide dans les cinq premières minutes de réflexion que dans les cinq suivantes. Et encore moins dans les cinq minutes suivantes. John Nunn (Secret of practical chess) a observé que lorsqu’un joueur passait plus de 20 minutes sur un coup, cela aboutissait très souvent sur une erreur. Le processus permettant une prise de décision ne devrait pas dépasser cette durée, même sur des positions très complexes. Il y a bien sûr des exceptions à cette loi très empirique, mais elles sont rares. Si un joueur prend trop de temps pour réfléchir, cela est probablement dû à un manque de décision ou une inaptitude à trouver la bonne continuation. Il est très rare de trouver une position qui demande plus de 20 minutes de réflexion. Le joueur peut être en face de deux coups sur lesquels il n’arrive pas à se décider au delà de ce délai. Il est alors logique de penser qu’ils sont équivalents. Y consacrer plus de temps peut sans doute montrer une petite différence, mais cela n’est pas rentable. Cela peut amener à perdre du temps sur l’horloge pour un gain minime. Il n’est pas gênant de choisir le coup final au hasard dans ce genre de circonstance.

Article suivant
Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :