Comment détecter et corriger ses erreurs en milieu de partie.

Dans sa vidéo, Tomic Stjepan (chaine vidéo Hanging Pawns, Elo 1909) nous montre, sur une de ses parties, sa méthode pour détecter et corriger ses erreurs en milieu de partie. Il est plus facile de travailler les ouvertures et les finales car le milieu de partie est propre à chaque joueur. Les ouvertures sont bien documentées (livres, bases de données) et il est facile de voir où le mauvais coup a été joué. Et les finales sont souvent la mise en place de notions théoriques ; si la finale est perdue, réviser le chapitre correspondant (règle du carré, tour+pion contre pion, etc.)

Commencer l’analyse de votre partie soit à partir de la fin de l’ouverture théorique, ou à partir du moment où vous vous sentez en dehors de votre répertoire. En d’autres termes : à partir du moment ou la simple application des principes généraux des ouvertures ne suffit plus et qu’il faut commencer à réfléchir sérieusement. Toutefois, il est possible qu’un mouvement de l’ouverture, sans être mauvais, ne soit pas adapté et entraine un milieu de jeu difficile à traiter. Ne pas hésiter à se plonger dans des parties de référence. Si le coup joué dans votre partie n’est pas référencé, il est très certainement mauvais.

S’arrêter sur la position de milieu de partie dans laquelle on ne se sent pas à l’aise, en danger, avec le sentiment que quelque chose ne va pas. S’attarder sur le coup que l’on vient de jouer et qui semble être celui, par exemple, qu’on réalise à titre prophylactique (qu’est-ce qui a amené à jouer u coup prophylactique potentiellement inutile ?) ou pour renforcer une position peu avantageuse, ou que l’on joue faute de meilleur coup dans une position complexe. A partir de là, remonter la partie pour trouver le point délicat (bon, des fois il ne faut pas remonter loin !). Vérifier dans l’ordre les points suivant :

  1. coup prophylactique inutile (très probablement en prévision d’une menace fantôme). Éventuellement, mettre un moteur en marche et vérifier si la menace existe vraiment, et ce qu’on risque réellement si elle est effectuée.
  2. attaque inutile
  3. revoir chaque mouvement de pion
  4. vérifier chaque capture  : utilité, autre alternative, réel gain tactique, stratégique ?
  5. vérifier chaque retrait
  6. chercher une pièce mal placée/inactive et trouver pourquoi elle est mauvaise
  7. si le roi n’est pas en sécurité, à partir de quel moment sa position est-elle dangereuse ?
  8. en quoi la structure de pion est-elle mauvaise ?
  9. étudier chaque proposition d’échange.

Quand toute l’analyse est réalisée, solliciter Stockfish et comparer ses conclusions aux vôtres. Il est plus important que SF trouve votre analyse correcte, que de se demander pourquoi il trouve un meilleur coup là où vous n’avez rien vu d’anormal (à part la combinaison tactique qui vous aurait fait gagner une pièce !)

Comptez plusieurs heures pour une telle analyse. L’intérêt d’y passer autant de temps est d’habituer votre cerveau à réfléchir, mais cela facilite aussi le travail de mémorisation.

J’aime bien cet aspect concret qui donne un nom aux choses et qui oriente vers les mauvais coups et les bonnes questions. Cela rend plus facile l’analyse telle qu’elle est présentée dans Philosophie et analyse (selon Monsieur Dvorestky). Attention, c’est un travail de longue haleine et on ne peut espérer des progrès qu’au bout de plusieurs mois d’analyses assidues de ses parties (interclub, tournois). Le tout associé à des statistiques sur les gains selon les ouvertures, et les pertes selon les erreurs doit certainement donner de bons résultats. J’avais essayé de réfléchir à ça, mais sans jamais le mettre réellement en application.

Article précédent
Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :