Chernev


« Logical chess, move by move« , déjà évoqué il y a un certain temps, n’est pas traduit en français et c’est bien dommage. En 33 parties (pas récentes, mais ce livre ne s’adresse pas à des joueurs de pointe), Chernev décortique les bases. Et si au bout de la dixième partie, on n’a pas compris qu’il fallait développer ses pièces, ou ne pas déstabiliser son propre roque, c’est qu’on a de réels soucis dans la langue de Shakespeare !

Je ne résiste pas au plaisir de traduire quelques lignes en commentaire de la partie Znosko-Borovsky vs Mackenzie (1924).

Son plan [Znosko-Borovsky], destiné à augmenter sa supériorité positionnelle, ne se projette pas au delà de quelques coups. Ne croyez pas toutes ces histoires sur ces grand maitres d’échecs analysant des combinaisons tortueuses comprenant des douzaines de variations avec une trentaine de coups chacune. Ils ne le font pas, car ils n’en n’ont pas besoin ! Il est plus facile de regarder au delà de quelques coups, et d’essayer de maintenir une position égale à chaque étape. Gagner par l’accumulation de petits avantages est plus cohérent avec une approche fondée sur le bon sens que de submerger l’adversaire par une avalanche de combinaisons époustouflantes et de sacrifices héroïques. Renforcer progressivement sa propre position tout en sapant celle de l’adversaire est plus important que se livrer à des spéculations fantaisistes.

Qui est-ce qui a dit que les échecs étaient compliqués ?!

 

Logical Chess : Move By Move (Chernev)


En français : Les échecs logiques expliqués coup par coup, de Chernev.

Comme vous j’imagine, ô joueur profane, je ne connaissais pas Irving Chernev (1900-1981). Joueur d’origine russe, émigré aux States. Probablement un des auteurs du XX siècle les plus prolifiques. Publié en 1957, son best-seller « Logical chess » reprend 33 jeux (de 1889 à 1952) qu’il commente de façon très claire sans prise de tête analytique. Avec suffisamment de diagrammes pour suivre sans avoir à mémoriser la partie entre chaque illustration, la lecture est très facile et didactique. De nombreux conseils agrémentent le texte et en fait sans doute un des premiers ouvrages à posséder (bien avant « Murir son style » de Silman !) dès qu’on maitrise un minimum le jeu. Achetez bien la ré-édition en notation algébrique.

 

chernev