C’est trop nul !!


La nulle, tout un art. Je ne suis pas arbitre, donc tout ce qui suit est brut de décoffrage à partir des règles.

Le pat, le défaut de matériel… bon, là, cela devrait aller quand cela se présente. Avec quelques subtilités.

Le pat : il faut le signaler, car l’adversaire peut vous laisser jouer votre roi (vous n’aviez pas vu ce cas de nullité), amener une pièce qui vous met échec et mat. C’est vicieux, mais, pourquoi pas !

Insuffisance de matériel : cela signifie qu’un joueur (ou les deux) n’a pas les pièces nécessaires pour mater. Nulle d’office. Toutefois, si aucun des deux joueurs ne se rend compte de cette situation, la partie peut continuer !

Si toutefois vous perdez au temps et que votre adversaire n’a plus que le roi (par exemple) et vous trois pions (par exemple), la partie est une nulle.

S’il reste R+P et R, et si le temps est écoulé pour le possesseur du roi dépouillé, la partie est gagnée d’office pour le possesseur du pion, sans avoir à calculer si la position permet le gain ou pas. D’où l’intérêt de capturer un maximum de pions, sin on peut le faire, et quand on est en retard.

Les autres cas sont un peu plus délicats semble-t-il.

Accord mutuel : le joueur qui propose une nulle le fait après avoir joué son coup et avant d’appuyer sur sa pendule. Il ne peut pas se rétracter. Et cette proposition est ensuite rejetée ou acceptée. L’histoire ne précise pas au bout de combien de temps cet accord peut être accepté ou pas ! (je propose la nulle 10 secondes avant que le drapeau tombe, mais mon adversaire attend que les 10 secondes s’écoulent…)

La répétition de position : un protocole doit être respecté.

Et je me permets de recopier les infos du club de Cergy-Pontoise :

Si c’est à vous de jouer, et que votre coup aboutira à la répétition de position, vous devez :

  • noter votre coup sur la feuille de partie (sans le jouer)
  • arrêter la pendule
  • appeler l’arbitre
  • lui déclarer votre intention de jouer ce coup et réclamer la nulle
  • il vérifiera alors votre demande

Si le coup de votre adversaire abouti à la répétition de position, vous devez :

  • arrêter la pendule
  • appeler l’arbitre
  • réclamer la nulle
  • il vérifiera alors votre demande

Si votre demande s’avère incorrecte, l’arbitre ajoutera deux minutes au temps de réflexion de votre l’adversaire. Ensuite la partie continuera.

 

Pièces d’échecs Chavet plombées-feutrées n°5


C’est dans le titre.

J’ai investi en octobre  2017 dans ces pièces en même temps qu’un échiquier (ensemble échecs de compétition) dans une célèbre boutique parisienne. Beau matériel, bien emballé, délais raisonnables.

Mais…

Le lest (placé sous chaque pièce) bouge dans sa petite cavité, et de plus en plus de pièces font un petit bruit désagréable à chaque déplacement. Et c’est dommage .pieces-d-echecs-chavet-n5

Soyez design !


Un peu marre des pièces Staunton, les pièces à la françaises vous semblent sortir tout droit de l’armoire de votre Papy, les pièces napoléoniennes sont ringardes ?

Tentez celles-ci :